Douarskoll
Quelques Photos

Réservation

Par Email: douarskoll@gmail.com

Par Tél:

+ 212 524-44-44-90 

+ 212 661-34-36-22


La Vallée de l’ourika


À 60 km de Marrakech, cette vallée s’engouffre dans le Haut Atlas et nous laisse découvrir une petite rivière bordée de » plages » de verdures. Cette riante vallée est un but de promenade et un lieu de repos depuis longtemps apprécié des habitants de Marrakech. D’abord ample et faisant une large place aux vergers et aux cultures maraîchères, la vallée s’encaisse après Aghbalou. Le pointement des hauts sommets s’inscrit entre des versants rougeâtres où s’accrochent hardiment les villages et leurs terrasses de cultures. L’eau limpide et abondante de l’Ourika courant sur les rochers, se faufile entre de petites prairies dont l’herbe reste verte même en plein été. Allongé sur des tapis. 7km plus loin, vous arrivez à Setti-Fatma qui demeure le droit le plus attractif de cette vallée.

Ouarzazate


Est une ville du sud du Maroc et le chef-lieu de la province du même nom. Elle est aussi surnommée « la porte du désert ». Située à la rencontre des vallées de l’oued Ouarzazate et de l’oued Dadès (issus du Haut Atlas) qui forment l’oued Draa à l’aval de leur confluent, elle est le centre névralgique d’une vaste région du Sud Marocain. Ouarzazate évoque à la fois les contreforts sud du Haut Atlas et la proximité du désert. Ses innombrables kasbahs en pisé, des montagnes et plaines arides, des vallées et oasis verdoyants, des palmeraies et des villages de terre rouge ou ocre font le charme de cette région et lui donnent son attrait touristique. Le symbole de la ville est la kasbah de Taourirt (ci-contre) qui a appartenu au Glaoui, elle aurait été bâtie vers le milieu du xviiie siècle. Elle est représentée dans les nouveaux billets de 50 dirhams et jouxte la médina. L’agglomération du Grand-Ouarzazate se prolonge du côté Sud de l’oued par le village de Tabount — parfois appelé « Ouarzazate-Sud » — qui fait partie, comme la kasbah de Tifoultoute, de la commune rurale de Tarmigte1. En 1928, la puissance coloniale française en fait une ville de garnison. Sur le plan militaire, elle sert de base d’aviation contre la fameuse tribu des Ait Attas qui combat farouchement contre les troupes de Henri de Bournazel, (« l’homme au manteau rouge », tué au Maroc en 1933) jusqu’en 1934, date à laquelle le chef rebelle Assou Oubasslam se rend aux Français pour éviter le massacre des populations retranchées dans les montagnes. En décembre 1942, les généraux Noguès et Patton sont en visite à Ouarzazate.

Les Cascades d’ouzoud


A 160 km, au départ de Marrakech, route d’Azilal, les cascades d’Ouzoud se précipitent de plus de 120 m de hauteur. Une fois arrivé, une piste en terre permet de descendre jusqu’au plan d’eau ou se jette le torrent, des moulins hydrauliques à meules en pierre permettant de moudre le grain sou la force énergétique de l’eau,la région est recouverte de chênes verts, d’oliviers et de caroubiers. Outre, le bruit des moulins et les cris des singes macaques qui peuplent l’endroit, ces chutes impressionnantes demeurent un des endroits les plus merveilleux et envoûtant du Maroc.